Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Saison 2018-2019

>>Nos équipes ce week end : Hé 1 ! Hé 2 Hé hé !!! 3-0

11 novembre 2018
Auteur(e) : 
TVB

Quand on reçoit des indigènes vosgiens lacustres et montés sur pilotis, on prend toujours le risque de prendre l’eau, et le match du mardi soir en coupe avait à cet égard émoussé la confiance des jeunes savernois. Mais le mérite revient à Sélestat2 qui par sa victoire 3-1 a montré d’excellentes capacités tactiques et défensives faisant fonctionner à plein le traditionnel piège Koeberlé à la grande satisfaction De JL Comau le coach, auteur de l’embuscade traditionnelle qui aura montré les limites de la jeune armada savernoise.

Gérardmer est un groupe en apparence bien moins expérimenté mais aussi bien plus violent au filet et très vif en défense. derrière ces minois d’une douceur juvénile, un monstre du volley ball contemporain est-il sorti de son lac ? Soyons prudent avant de nous jeter à l’eau.

Le coach avait chauffé ses troupes par texto le jour même avec une littérature guerrière du genre "Hé les SM ! Aujourd’hui on s’la joue sado et pas maso !" Amen ! L’empoignade commence avec Saverne qui tente de cueillir à froid l’adversaire et y parvient assez bien avec une série de services de Martin en 5 qui déstabilise nettement l’un des réceptionneurs prioritaires. Comme le maître mot est "sado", Martin continue sans changer l’intention. Bien que vaillant en défense Gerardmer accuse le coup et Sefo au physique impressionnant pour de jeunes pousses fait un festival en fixation. Theo est déjà très inspiré alors que son public n’est pas encore arrivé pour envahir les gradins pour cul bas. Le score de 25-16 est alors très logique même si le coach attend toujours plus de rigueur dans le fond de jeu. On le sent tendu le coach car il a encore en mémoire la remontée d’Ensisheim et ne veut pas que Gerardmer sorte la tête de l’eau.

Au second set les intentions des savernois sont bonnes et Peli, efficace en défense/réception vole au dessus des bambins malgré sa main récemment déchiquetée par une tronçonneuse dont le bandage blanc qui flotte un peu au vent n’est pas pour autant un signe de trêve. Destinataire de ballons qu’il pourrait écraser au sol, il quéquette à la manière "sado" déposant une merdo molle derrière le contre quand tout le monde attend un pain. Toutefois le jeu est moins propre ou l’adversaire ose des services qui déstabilisent quelque peu nos réceptionneurs. Stephan sert les cogneurs de service à l’attaque (vous avez pigé ? Non ? Tant pis) et les passes bien sorties ne rencontrent pas les courses des ailiers qui fous à lier tentent de forcer la conclusion allant commettre la faute. Parfois les balles sont juste rendues à l’adversaire qui n’en demande généralement pas tant pour contre attaquer dans un fauteuil. L’écart qui était substanciel fond progressivement et Saverne ne s’offre qu’une seule balle de set, laquelle pas très bien négociée dans la construction trouve un Théo audacieux qui invente une micro diagonale croisée d’un coup de patte étonnant. Ouf ! 25-23. Le coach savernois est de moins en moins relax car quand on joue moyennement les points importants on s’expose.

Aucun changement de joueur n’est programmé au grand dam de Dony, Pierre, et Flavien qui avait spontanément proposé ses services si l’effectif n’était pas suffisant. Ce dernier bavardait avec ses camarades surveillant ses 2 jeunes fils en même temps. Les pauvres enfants se prirent quelques remontrances du coach en chef remonté comme une pendule et imbibé d’un stress inopportun. Le co-coach du jour Laurent victime d’une entorse qui l’empêchait de tenir son statut de libéro parvint à calmer son aîné et nota de précieuses statistiques montrant l’évolution du cours du jeu. Le troisième set avait déjà commencé et les savernois s’étaient ressaisis grâce à la traditionnelle série de services de Jean qui est prêt à les réussir tant qu’il y a espoir de gagner un hamburger à la clé. Globalement Saverne dominait son sujet et le libéro Joël s’illustrait dans sa prestation au sol, mais se faisait remonter en fin de set par Loïc Jon auteur de services smatchés que nos réceptionneurs peinèrent à maîtriser. Il n’était pas question de prendre un temps mort et les joueurs avaient été briffés lors du match amical à Sarralbe : Le coach ne prend plus de temps mort face à un serveur smatché. Alors, Jean qui avait été pour une fois très attentif entreprit d’essuyer le plancher qui était sec en expliquant à Joel et Martin qui ne comprenait pas pourquoi il le faisait et récolta une récompense dans les statistiques : Un T+ à savoir un choix tactique qui donne un avantage à son équipe. Jon Loïc rata donc son service smatché et il suffisait de plier le match sur une relance contre attaque mais rogntudju la relance n’arriva pas correctement et l’attaque échoua dans la bande du filet comme un éjaculateur précoce échoue dans dans l’élastique de son préservatif. Désolé pour la métaphore. Et on remet ça et cette fois exultons à 25-21 en remerciant Remy notre arbitre invendable et irréprochable.

Pendant ce temps, les filles coachées par Anne sont allées faire une démonstration : HAUSBERGEN SAVERNE 0/3 (12:25,18:25,18:25) Bravo et à bientôt


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2