Volley Saverne(67)

>> Le coffre à outils technologiques et pédagogiquesdes enseignants de la formation professionnelle du Québec

Tricolore volley ball

Faites également la promotion de votre Page

Vous êtes ici : Accueil des volleyeurs » Saison 2017-2018

>>Nos équipes ce week end : Fighting spirit garanti

13 mai 2018
Auteur(e) : 
TVB

M11 filles : Saverne 1 impérial et Saverne 2 accrocheur

En gagnant 3 matchs difficiles 2 sets à 1 face à Kochersberg2, SUC2 et ASVS2 les savernoises Yaren et Alix privées de Amy encore blessée ont montré l’étendue de leurs progrès et leur meilleure capacité à se souder et sourire dans les moments difficiles et en dépit de la fatigue, à la grande satisfaction de la coach Claire. Le podium est envisageable lors de la dernière journée le 26/5 à Woerth. Pour Saverne 2 les 3 défaites ne reflètent pas la garnde combattivité de Nisa et Mélissa qui ont su montrer en prenant un set par ci par là qu’elles n’vaient pas volé cette place qui leur fut offerte en poule Honneur. Si elles avaient joué en poule de promotion elles n’auraient peut-être pas évolué aussi rapidement. Bravo et avec le retour des fracturées du bras on aura une belle saison à faire l’année prochaine ! Un grand merci à Anne et Louise qui ont consacré leur samedi après midi pour la bonne organisation de ce plateau, et merci aux parents qui donnent un coup de main et sont présents pour encourager positivement leurs enfants.

Seniors masculins : Un effectif qui grossit et la victoire qui devient une habitude

Il y avait une belle revanche à prendre face à la Constantia qui nous avait battu 3-1 au match aller à domicile. Peli qui connaît bien cette équipe se réjouissait d’affronter ses camarades d’entraînement. Martin qui revenait de blessures avait l’autorisation de son kiné de sauter et voulait être de la partie. Le nouveau libéro Joël venait faire la doublette en maillot noir avec le volontaire Damien. Les 2 libéros n’avaient d’ailleurs pas été ménagés lors du dernier entraînement duquel ils devaient ressortir trempés de sueur. Au poste de passeur postulent désormais Thibaut et Martin capables d’apporter une alternative à la distribution et au positionnement tactique du contre qui s’adapte à la petite taille d’Eric. Autant dire que le duo de coach JJ/Guilaine qui avait fait le déplacement avait des cartes à jouer. L’absence de Colin aurait pu peser au centre mais c’est Pascal tout étonné d’être titularisé qui assura un travail ingrat de fixation/contre sans jamais se ménager. Pascal aura joué impeccablement toute la rencontre en apportant à son équipe de bonnes séries de services.

Le premier set montra la difficulté de s’adapter à la nouvelle salle pour les attaquants qui occasionnellement échouaient dans le mur ou le filet sauf Donatien très concentré, mais après quelques réglages, la pression était sur Constantia qui balbutiait son volley et accusait un retard. Donatien multipliait les bonnes réceptions, défenses et attaques avec une touche d’originalité dont il a le secret avec par exemple l’attaque en vrille simple quéquettée en passe arrière tendue qui aurait pu surprendre une défense moins mobile que celle de nos adversaires du jour. Jean n’était pas encore à l’aise et en confiance dans ce set mais sut se mettre au service de son équipe et diminua les fautes directes en assurant des balles qui firent mouche. Peli effectuait des vols latéraux pour affronter les 2 contreurs avertis qui en valaient alors bien 4, car la passe arrière d’Eric était victime du manque de répères apparent dans ce contexte de jeu inhabituel. Pour une fois dans sa vie Eric jouait trop haut contre nature. Il retrouva de la précision quant on demanda aux attaquants de venir plus vite et de s’attendre à des balles plus rapides. 25-21 pour Saverne était une assez bonne entrée en matière avec Aurélien soutenu par ses parents et Damien soutenu dans son effort de libéro.

L’entame du second set fut trop rapidement en notre faveur avec des services performants et malgré les avertissements des coachs, l’équipe se relâcha. Quelques fautes directes furent consternantes et des réceptions bien plus approximatives, Donatien était envoyé à l’abattoir par son passeur face à un contre qui l’attendait de main ferme dans les airs. L’option Martin en attaquant-réceptionneur permit de débloquer la situation sur un tour mais alors que l’écart se resserrait dangereusement, Aurélien rata son service court lifté déconcentré par le cri d’encouragement tonitruant de son papa qui s’en mordit les doigts. Dans le genre « gros petit bras » Martin imagina un service smatché contre le cours du jeu dans une logique « ça passe ou ça casse » qui ne réjouissait guère les coachs et de faute en faute inopportune c’est Constantia qui empochait le set 27-25 en mettant le feu.

Il était temps de jouer nos atouts en attente avec Joel en libéro et Thibaut à la passe pour suppléer Eric qui semblait moins alerte et arrêter l’hémorragie d’attaques ligne qui nous avait été très préjudiciable à l’aller. Saverne retrouva son jeu et fit moins de fautes. Même imparfaite la distribution de Thibaut s’appuyait sur des choix judicieux et on ressucita bientôt Jean et Peli qui avaient été mis sous l’éteignoir. Et quand Jean reprend confiance, les points sont moins disputés. La violence de nos ailiers, Martin compris qui voulait du ballon à frapper, contrastait avec la douceur de nos centraux Aurélien et Pascal qui alliaent rarement à la faute et maîtrisaient grâce à l’apprt au contre de Thibaut les principaux attaquants bleus. L’écart n’était pas grand mais on imposait notre jeu en gérant la défense et la réception au mieux avec le libéro Joel dans un style très différent (je suis cool puis je plonge) par rapport à Damien (je suis speed mais je plonge pas) pour conclure 25-23.

Le choc psycologique de la perte du troisième set émoussa les ambitions de Constantia et comme Thibaut à la baguette distribuait de mieux en mieux et savait trouver Peli aux 3 mètres lancé depuis le fond du terrain comme les grands pointus bien acérés et le couteau entre les dents... On arriva vite à 24-11 avec la sensation que c’était gagné qui fit commettre quelques bourdes aux uns puis aux autres mais le droit à la faute pour Constantia était bien mince alors. Victoire 3 sets à 1 avec 25-14 pour le dernier set. Le maintien est en bonne voie, reste à battre Schweighouse à l’extérieur sans sous estimer cette équipe capable de tout avec des attaquants puissants … mais nous aussi désormais !


Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne Tricolore volley ball Foyer Saint Joseph, Rue de Gottenhouse 67700 Saverne

Site développé sous SPIP 1.8.2d
Utilise le modèle RÉCIT-FP Partenaires v1.3.2